Comment utiliser son compte épargne logement (CEL) ?

La possession d’un compte épargne logement (CEL) est l’une des conditions permettant l’obtention d’un prêt à un taux privilégié servant à financer un projet immobilier tels un achat, ou des travaux de rénovation ou d’amélioration dans son habitation. Voici quelques informations concernant ce type de compte.

Savoir utiliser son CEL

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il n’est pas autorisé d’ouvrir plus d’un compte par individu. Au moment de la souscription, le titulaire du compte doit faire un dépôt initial de 300€. Le montant maximum inscrit sur le compte ne doit pas dépasser 15 300€. Par ailleurs, le minimum autorisé par versement est de 75 €.

Tout comme le versement qui est possible à tout moment, le retrait d’argent depuis son CEL est gratuit. Le titulaire doit pourtant garder un solde minimum de 300 euros s’il veut maintenir son compte actif. En ce qui concerne la rémunération, le taux est de 0, 50% par an. Les intérêts produits reproduisent des intérêts à leur tour après le 31 décembre de chaque année. Il faut souligner que les intérêts générés ne sont pas imposables (consultez l’article).

Le prêt accordé aux titulaires d’un CEL

Le bénéficiaire d’un compte épargne logement ouvert depuis au moins 18 mois, a le privilège de pouvoir demander un prêt à taux préférentiel pour financer des travaux en rapport avec son habitation. Il peut s’agir :

  • de travaux d’économie d’énergie
  • de travaux de réparation ou d’amélioration
  • de construction ou d’un achat de logement

Le montant accordé dépend du montant total des intérêts accumulés à compter de l’ouverture du CEL, le plafond étant de 23 000 €. Il varie également selon la durée du prêt. Si le titulaire d’un CEL a également souscrit un PEL, il peut obtenir un prêt d’un montant total maximum de 92 000 €. Pour ce qui est des intérêts, ils diffèrent selon l’ancienneté du CEL et de son activité.